T O P

Le fonds souverain du Qatar

Le fonds souverain du Qatar est présidé par Ahmad Mohammed et dispose plus de 100 milliards de dollars d’actifs. Il s’agit d’une société anonyme avec appel public à l’épargne qui a son siège social à Doha. Découvrez ici ce qu’il faut savoir sur le fonds souverain du Qatar.

Histoire du fonds souverain du Qatar

Le fonds souverain du Qatar a été créé en 2005. C’est dans le souci de profiter de l’excédent budgétaire provenant de l’exploitation de réserves qataries de gaz et de pétrole que Hamad ben Khalifa Al Thani a créé ce fonds souverain.

Le fonds réalise des investissements sur le plan international en priorité. Il investit notamment en Europe et aux États-Unis. Suite à sa création, une succursale est mise en œuvre dans la même année. Il s’agit de Qatar Diar dont les investissements sont en priorité relatifs à l’immobilier.

Les filiales du fonds souverain du Qatar

Le fonds souverain du Qatar (QIA) est actionnaire dans diverses structures. C’est le cas de Qatari Diar et de Qatar Holding Holding LLC. Il est l’unique actionnaire dans ces structures. Il détient la moitié des parts dans la Qatar Sport Bank. En ce qui concerne la Banque Islamique du Qatar, le fonds souverain y possède 16 % des parts. En dehors de ces filiales, le fonds souverain du Qatar en a d’autres comme Qatar Sport Investments. Vous pouvez donc comprendre que les filiales du fonds souverain sont nombreuses.

Les investissements du fonds souverain du Qatar

Pour ceux qui le savent, QIA a le contrôle sur au moins 10 % des actions de la Bourse de Londres. De plus, le fonds souverain détient des parts dans le groupe Lagardère. Il a réalisé plusieurs acquisitions à Paris telles que l’hôtel Kinski, l’hôtel d’Evreux, l’hôtel Lambert, le Royal Monceau ou encore l’hôtel Gray d’Albion. À noter que beIN Sports est possédé par le fonds souverain du Qatar. Au cours de l’année 2016, le fonds à travers sa filiale BeIN Media procède à l’acquisition des studios de cinéma Miramax. Il faut souligner que le fonds souverain du Qatar a réalisé plusieurs investissements qui n’ont pas tous été rentables comme prévu.

Quels sont les secteurs d’investissement du fonds souverain du Qatar ?

Le fonds souverain du Qatar a investi dans plusieurs secteurs comme les finances (Al Ahli Bank, Doha Bank, Alpha Bank, Barclays). Il investit aussi dans l’immobilier et l’hôtellerie (Hôtel du Louvre à Paris, Raffles Hôtel, Energy City). L’industrie ( Airbus, Porshe), le transport et le sport (Al-Gharafa, Paris Saint-Germain) sont autant de secteurs dans lesquels le fonds a fait des investissements. Le rachat du Paris Saint-Germain Football Club en 2011 a été l’un des investissements les plus marquants du fonds dans le domaine du foot.

En résumé le fonds souverain du Qatar a été créé en 2005 par Hamad ben Khalifa Al Thani. Il dispose de plusieurs filiales. Le fonds a des parts sociales dans plusieurs structures. Il s’agit d’une société qui ne cesse d’investir. Ces investissements sont nombreux. C’est sans doute ce qui explique la grande diversité des secteurs d’investissements. Ces derniers sont les finances, l’industrie, l’immobilier et l’hôtellerie, et l’industrie. Le sport fait également partie des secteurs d’activité les plus importants du fonds souverain du Qatar.

Le Qatar

Le Qatar fait partie des pays qui ont le plus fort taux de croissance économique du monde. Il tire principalement ses sources de ses réserves de gaz et de pétrole. Avec une population de 2.444.174 d’habitants, il détient le revenu par habitant le plus élevé au niveau mondial. Le chômage y est presque inexistant et ne touche que 0,1 % de la population. Son économie ne cesse d’accroître depuis son indépendance en 1971. Focus sur l’économie du Qatar !

L’économie du Qatar : un parcours à défi

Le Qatar doit sa place actuelle dans l’économie mondiale à la transformation de la matière. À travers le champ Offshore North Field, l’émirat dispose de la deuxième réserve de gaz naturel au niveau mondial. Cependant, c’est le premier pays exportateur de gaz naturel liquéfié (GNL) grâce à un énorme défi d’investissement dans la liquéfaction.

La commercialisation de perles fut le deuxième pilier de cette économie jusque dans les années 1920 où les perles japonaises entraient dans la concurrence. L’économie du Qatar subit une énorme chute qui s’est rattrapée avec une découverte de pétrole dans la principauté. Avec leurs ressources de gaz, ils vont investir dans le pétrole qui va devenir leur deuxième ressource économique.

En vue de sécuriser son économie, le Qatar va s’impliquer plus tard dans le tourisme et les infrastructures pour éviter au pétrole de subir le même sort que celui des perles.

L’économie Qatarie en quelques chiffres

Le Qatar doit principalement son niveau économique à ses réserves en hydrocarbure. C’est un grand pays exportateur de pétrole et de gaz.

La Monnaie

Le Qatar détient sa propre monnaie : le riyal qatarien qui se subdivise en dirhams. 1 riyal correspond à 100 dirhams. Quant à la correspondance internationale, 1 riyal qatarien équivaut à 0,27 dollar américain.

Le Pétrole

Les réserves de pétrole du Qatar représentent environ 1,5 % des réserves prouvées mondiales. Ils sont parmi les 20 premiers au niveau mondial avec près de 25,1 barils

Le gaz

Le Qatar détient actuellement 13,3 % des réserves prouvées mondiales, soit 24.700 m³ de réserve de gaz naturel.

L’économie du Qatar sur le plan international

Au fil des années, les autorités qataries ont compris qu’une économie qui ne repose que sur deux piliers (le gaz et le pétrole) n’est pas totalement sécurisée. D’autant plus que les prix du gaz et du pétrole connaissent parfois des chutes considérables. Dans une perspective d’ouverture internationale, ils investissent désormais dans une kyrielle de domaine : l’hôtellerie, les laboratoires, la formation et le secteur des banques et finances. Ils ont aussi des partenariats de transit avec l’Allemagne, la France, les États-Unis, le Royaume-Uni et surtout le Japon.

Parallèlement, le Qatar engendre Energy city, la première bourse des matières énergétiques du Moyen-Orient.

C’est Khalifa Al Thani qui a réussi, de 1995 à 2013, à inscrire la principauté sur la liste des pays les plus riches au monde. La compagnie Qatar Airways fut classée plusieurs fois, entre 2011 à 2019, la meilleure compagnie aérienne mondiale 5 étoilespar SKYTRAX.

En organisant la coupe du monde 2022, le Qatar se garantit une place dans l’histoire mondiale.

Voici un pays à économie stable. Vous devez quand même avoir des notions en arabe, qui est la langue nationale, si vous songez à y investir. Sinon, un bagage en anglais pourra vous aider.